ameuter


ameuter

ameuter [ amøte ] v. tr. <conjug. : 1>
XIVe; de meute
1Vén. Assembler (les chiens) en meute pour la chasse.
2(fin XVIe) Cour. Attrouper dans une intention de soulèvement ou de manifestation hostile. « On ameute la foule » (Hugo). Par exagér. Arrête de brailler, tu vas ameuter tout le quartier. alerter. Pronom. S'attrouper dans une intention hostile.
⊗ CONTR. Calmer, disperser.

ameuter verbe transitif (de meute) Rassembler des personnes dans un dessein hostile, dans l'intention de provoquer des désordres ou de les exciter contre quelqu'un, quelque chose ; soulever : Ameuter la foule contre l'orateur. Provoquer l'émotion de quelqu'un et le faire accourir : Ses cris ameutèrent les voisins. Faire chasser ensemble les chiens de meute. ● ameuter (synonymes) verbe transitif (de meute) Rassembler des personnes dans un dessein hostile, dans l'intention de...
Synonymes :
- déchaîner
Contraires :
Provoquer l'émotion de quelqu'un et le faire accourir
Synonymes :
Contraires :
- démobiliser
Faire chasser ensemble les chiens de meute.
Synonymes :

ameuter
v.
d1./d v. tr. Attrouper (des personnes) dans l'intention de susciter des réactions hostiles. Ses cris ameutent le voisinage.
|| Alerter. Les articles de ce journaliste ont ameuté l'opinion publique.
d2./d v. Pron. S'assembler pour manifester de façon hostile.

⇒AMEUTER, verbe trans.
I.— Emploi trans.
A.— VÉN. [L'obj. désigne des chiens de chasse]
1. Les regrouper en meute pour les faire chasser ensemble.
2. Regrouper les jeunes et les vieux pour les dresser à chasser ensemble.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. généraux.
P. anal., MAR., vx. Animer le zèle dans un équipage pour obtenir le plus d'ensemble possible dans une grande manœuvre.
Rem. Attesté ds Lar. 19e et Nouv. Lar. ill.
B.— P. ext. [L'obj. désigne des pers.] Provoquer un attroupement de personnes par un comportement propre à susciter la curiosité, le scandale, etc. Ameuter les passants, tout le voisinage :
1. Hier, à neuf heures du matin, comme la diligence de Liège à Aix-la-Chapelle allait partir, un brave bourgeois wallon ameutait les passants, se refusant à monter sur l'impériale, et me rappelant par l'énergie de sa résistance ce paysan auvergnat qui avait payé pour être dans la boîte, et non sur l'Opéra.
V. HUGO, Le Rhin, 1842, p. 63.
2. Deux d'entre elles [les marchandises de coquillages à Marseille] se rencontrent, au crépuscule, et une discussion éclate, véhémente, qui se prolonge, excitant la curiosité des flâneurs qui les entourent (...) prennent parti pour l'un ou l'autre, se chamaillent à leur tour, ameutent un nouvel auditoire de curieux...
F. JAMMES, Mémoires, t. 3, 1923, p. 34.
3. Ali, cravaché d'importance, poussa des hurlements à ameuter tous les gens de l'hôtel.
A. GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 600.
Ameuter qqn contre (qqn ou qqc.). Regrouper des gens pour les faire agir ensemble, notamment dans un sens hostile ou séditieux. Ameuter la foule, la populace. Synon. soulever. Anton. apaiser :
4. — Monsieur, dit alors Armand à Léon, vous avez sans doute un ennemi aussi acharné que lâche, car il a ameuté ces deux misérables contre vous, et ils ne sont venus ici que dans l'intention de vous faire un mauvais parti.
P.-A. PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 180.
5. Le professeur de libéralisme qui, en 1822, secondé de Cousin, ameutait les étudiants contre l'esprit monarchique et religieux que la restauration faisait avec peine propager, sans habileté et sans prévoyance — ce même professeur met sa rhétorique au service de l'utramontisme.
A. DE VIGNY, Le Journal d'un poète, 1860, p. 1352.
6. Cependant, parce que nous avions pris quelques places flamandes, les Hollandais, jusque-là nos alliés, se crurent perdus et ameutèrent l'Europe contre le roi de France qu'ils accusaient d'aspirer à la « monarchie universelle ».
J. BAINVILLE, Histoire de France, t. 1, 1924, p. 239.
II.— Emploi pronom. Se rassembler (généralement avec des intentions hostiles, séditieuses). Ils s'ameutèrent contre lui (Ac. 1835-1932) :
7. Trouvant que le bien d'un homme étranger au pays était de bonne prise, ils s'ameutèrent pour s'en emparer...
A. THIERRY, Récits des temps mérovingiens, t. 2, 1840, p. 299.
8. ... le populo s'ameutait et loin de se fondre le nombre des bagarreurs grossissait à vue d'œil dans les deux camps.
B. CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 265.
Prononc. :[amøte], j'ameute []. PASSY 1914 et BARBEAU-RODHE 1930 conservent à la voyelle de la seconde syllabe de l'inf. une demi-longueur. En ce qui concerne l'aperture de la voyelle palatale, FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 83 indique : ,,Lorsqu'au cours de la dérivation ou de la conjugaison un [ø] accentué devient inaccentué, il se conserve toujours fermé.`` (Cf. aussi GRAMMONT Prononc. 1958, p. 50). Enq. :/amø2t, D/. Conjug. parler.
Étymol. ET HIST. — 1. 1375 vén. « réunir des chiens en meute » (Livres du Roy Modus et de la Royne Ratio, éd. G. Tilander, XXI, 40 : Et quant les chiens vendront a toy, si les areste, et descouple premierement les plus viex chiens et les plus sages et les plus lens, et soient contre [te]nus les plus jennes et plus rades tant que les autres saient bien ameutés, et puis soient les autres lessiez aler); 2. 1616-20 s'ameuter « se joindre à qqn pour une attaque » (AUBIGNÉ, Hist. Univ., X, 1 ds HUG. : Trois puissans fléaux de Dieu furent en mesme temps desployez sur la France occidentale, car la famine et la peste s'ameutèrent à la guerre contre ceste contrée desjà aux abbois pour les misères passées).
Dér. de meute; préf. a-1, dés. -er.
STAT. — Fréq. abs. litt. :170.
BBG. — BAILLY (R.) 1969 [1946]. — BAR 1960. — BAUDR. Chasses 1834. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — DUP. 1961. — FÉR. 1768. — LAF. Suppl. 1878. — LE BRETON Suppl. 1960. — NOTER-LÉC. 1912. — REMIG. 1963. — RITTER (E.). Les Quatre dictionnaires français. Remarques lexicographiques. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 346. — WILL. 1831.

ameuter [amøte] v. tr.
ÉTYM. 1375; de 1. a-, meute, et -er.
1 Vén. Assembler les chiens en meute pour chasser. || Ameuter les chiens.
2 (Déb. XVIIe, en emploi pronominal). Attrouper dans une intention de soulèvement ou de manifestation hostile. || Ameuter la foule contre qqn. || Ameuter tout le voisinage. Attrouper, liguer, rassembler; déchaîner, exciter, soulever.
1 (…) on avait commencé d'ameuter le peuple par des pratiques souterraines.
Rousseau, les Confessions, t. III, XII.
2 Je ris de ces peuples avilis qui, se laissant ameuter par des ligueurs, osent parler de liberté sans même en avoir l'idée et, le cœur plein de tous les vices des esclaves, s'imaginent que, pour être libres, il suffit d'être des mutins.
Rousseau, Du contrat social, Politique, VI.
3 Contre un succès qui nous gêne, on ameute la foule, puis on implore le magistrat.
Hugo, l'Homme qui rit.
Par ext. Cour. Alerter et inquiéter (un groupe de personnes) par un bruit inhabituel, une agitation anormale. || Si tu continues à crier comme ça, tu vas ameuter tout le quartier.
3.1 Comme dans le cas d'une collision dans les ténèbres, de nouveaux cris risquaient alors d'ameuter une seconde fois toute la maison, faisant détaler des ombres vers la cage de l'escalier et jaillir des figures affolées dans l'entrebâillement des portes, cou tendu, œil anxieux, bouche qui s'ouvre déjà pour hurler (…)
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 61.
——————
s'ameuter v. pron.
ÉTYM. (V. 1618).
Se rassembler, se masser pour manifester, protester, se soulever. Mutiner (se).
4 La foule s'ameutait autour du Balzac (de Rodin).
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 220.
CONTR. Apaiser, calmer, disperser, pacifier, réprimer.
DÉR. Ameutement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ameuter — AMEUTER. v. a. Mettre des chiens en état de bien chasser ensemble. Il faut du temps pour ameuter des chiens qui n ont pas accoutumé de chasserensemble. f♛/b] Il signifie figurément Attrouper, et animer plusieurs personnes pour les faire agir de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ameuter — Ameuter. v. a. Mettre des chiens en estat de bien chasser ensemble. Ces chiens là ne sont pas encore bien ameutez. il faut du temps pour les ameuter. On s en sert aussi au fig. pour dire, Attrouper & animer plusieurs personnes pour les faire agir …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ameuter — Ameuter, C est une terme de venerie. Fouillous au chapitre 11. Par ce que ceux qui sont nourris ensemble s entendent et ameutent mieux, que ne font pas chiens amassez …   Thresor de la langue françoyse

  • ameuter — (a meu té) v. a. 1°   Mettre les chiens en meute pour chasser. 2°   Fig. Attrouper pour un but de désordre ou de sédition. Il ameuta les oisifs du quartier. Il ameuta les faubourgs. •   Ces peuples avilis qui se laissent ameuter par des ligueurs …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • AMEUTER — v. a. Mettre des chiens en état de bien chasser ensemble. Il faut du temps pour ameuter des chiens qui n ont pas accoutumé de chasser ensemble.   Il signifie figurément, Attrouper et animer plusieurs personnes pour les faire agir de concert. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AMEUTER — v. tr. T. de Chasse Mettre des chiens en état de bien chasser ensemble. Il faut du temps pour ameuter des chiens qui ne sont pas accoutumés à chasser ensemble. Il signifie par analogie Attrouper plusieurs personnes, particulièrement dans une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ameuter — vt. ameutâ (Albanais, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • rameuter — [ ramøte ] v. tr. <conjug. : 1> • XVIIe; de re et ameuter 1 ♦ Rare Ameuter de nouveau, pour une nouvelle action. ♢ Par ext. Cour. Chercher à grouper pour faire nombre ou pour une action commune. Il a rameuté tous les copropriétaires.… …   Encyclopédie Universelle

  • ameutement — ⇒AMEUTEMENT, subst. masc. VÉN. vieilli. Action de grouper les chiens en meute; résultat de cette action. Rem. Attesté ds Lar. 19e Lar. Lang. fr., LITTRÉ, GUÉRIN 1892, DG, QUILLET 1965. P. ext., rare. Action d ameuter des personnes, avec… …   Encyclopédie Universelle

  • attrouper — [ atrupe ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1205; de 1. a et troupe ♦ Assembler en troupe, en groupe nombreux et souvent tumultueux (spécialt de manière à troubler l ordre public). ⇒ assembler; ameuter, grouper, rassembler. Ses cris attroupèrent… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.